Les lébous sont une communauté ethnique multi raciale du fait de leur fécond brassage depuis l’Egypte pharaonique. Ils ont migré du haut Nil sur les plateaux Toghour (cf carte histoire) en Lybie jusqu’à l’extrême Ouest du continent africain à Yoff, Ngor et Ouakam. Ces 3 villages appelés Taanka c’est à dire les 3 pieds constituant le reposoir d’une grande marmite. Le 1er site d’implantation dans cette contrée est Mboukher nom traditionnel dont selon la tradition orale est l’actuel site qui abrite le stade international Léopold Sédar Senghor à Yoff.

Taanka a vu naître les 12 pinthes de Dakar apparentés aux 12 Tribus d’Israél.

La Collectivité lébou s’étend sur toute la région du Cap Vert de Djender à Toubab Dialaw en passant par Rufisque et l’île de Gorée. Elle n’a jamais été dominée

Son organisation se fonde sur un centralisme démocratique sérié: 

– un conseil des notables appelé 

(Les Diambours) avec un président nommé par consensus dont la moyenne d’âge est 70 ans

–  un conseil des Férés ou Freys avec une douchette d’âge de ,55 à 69 ans.

Ces 2 conseils sont dépositaires d’un mandat issu de leurs quartiers respectifs. Ex: le village de Ouakam est composé de 7 quartiers traditionnels. Chaque quartier élit 10 Freys et 5 notables 

Ces conseils valident la nomination d’un djaraf, d’un saltigué et d’un ndèye ndiambour selon une lignée sanguine.

L’organisation lébou repose donc sur 2 chambres avec un pouvoir exécutif bicéphale qui est entre les mains d’un pouvoir législatif bicaméral. 

Les lébous sont d’obédience pécheurs et agriculteurs. Ils vivent sur le littoral et sont en parfaite symbiose avec la mer.

Dial Diop est le 1er Serigne Ndakarou avec la casquette de Chef supérieur de la Collectivité lébou 1795 – 1815. Il a été imam et avait mené la rébellion contre le souverain du Cayor Amadi Ngoné.

La fonction de Serigne Ndakarou a été créée en 1790.

Omar Diagne

Président SOS LITTORAL